catégories

mardi 2 décembre 2014

0 C'était l annuelle au showbiz


Danser avec Saphyr
Beaucoup de monde, le club était bondé. 
Une fois n'est pas coutume nous avons attendu pour commencer une séance que les couples qui avaient un petit creux se restaurent en bas pour profiter de l'étage. ..
Après une pause  deux séances  de fouet qui pour le coup se sont déroulées  en bas; la première  sur la piste avec une partenaire que je connais un peu pour avoir déjà eu l'occasion de l'enrouler dans mon fouet. Une séance relativement courte mais suffisamment  forte pour nous laisser de bons souvenirs et à elle de belles  marques. Merci  à Maître  Mark qui bien qu'il  sache que Saphyr en veut toujours plus , me laisse gérer  la séance en confiance. Il n est jamais très loin et je reste attentif pour arrêté  s'il  le souhaite. Saphyr merci pour ce très bel échange....

La barre, Léa  le fouet et moi ...
un verre, un peu de repos et ce que j'avais dans ma tête depuis le début de la soirée  va se concrétiser  là en bas. Les points de suspension  étant tous pris dans la grande salle  du haut  où  il y a trop de monde pour ce que je souhaite, JDuroc décide de créer  un point de suspension sur la barre du pole danse. Lea sa soumise, nue sur l estrade, y sera attachée bras en l'air, les poignets passés   dans des  bracelets.
Pendant que je  commence  à préparer Léa ; je lui dis quelques mots pour la mettre en condition et l'aider à rentrer  dans sa bulle. JDuroc ,un peu à l'écart vers le fond de la salle, entreprend un bondage dont il a le secret sur Siham. Ses cordes  s'enroulent et se nouent sur le corps  immobilisé et proche de la transe, Siham se laisse aller dans les cordes .
De mon côté la séance a commencé. J ai prévu  un séance longue  pour laisser à Léa   le temps de s'habituer au fouet. De la piste en bas je l' enroule. Son corps commence à se balancer  de droite et de gauche par rapport  à la barre, au rythme  de mon fouet et de la musique. Au bout d'un moment les endorphines entrent en jeu et le rictus des premiers coups de fouet  un peu appuyés a complètement  disparu  de la lèvre inférieure de Léa  Je commence à  danser autour de mon "esclave"  du moment... montant moi  aussi sur l'estrade pour nous enrouler dans le fouet la barre Léa et moi. De l'ongle je caresse son dos pendant que le fouet continue son jeu lancinant autour de ses anches. Je la laisse un peu souffler pour reprendre de plus belle. Descendu de l'estrade je m' éloigne un peu pour accélérer le fouet  et le  faire claquer  sur la peau  blanche et douce de ma belle attachée qui se livre tout entière, lâchant enfin quelque cris retenus au fond d'elle même ; c est eux que je veux entendre, ces cris de lâcher prise
La douleur rendue supportable par la libération de petites doses d'endorphines. D' un bon je me retrouve à nouveau  contre ma "proie"  pour bien  vérifier  où elle en est.. je la sens tremblante mais elle n'a pas froid.  Je décide de continuer  doucement autour des fesses et du haut des cuisses changeant de bras pour limiter les temps d arrêt. Puis le fouet serre sa cage thoracique et l empêche de crier....cela suffit. Ayant jeté mon fouet je monte et l aide à se défaire des bracelets. L'enserrant  dans mes bras elle se laisse porter et se balance doucement avec moi. Nous descendons  et comme je la sens partir, je la porte dans  mes bras jusqu'à  un canapé  et la garde quelques minutes contre moi le temps pour elle de revenir doucement  a la realite.

Bien que toutes les séances au fouet soient différentes , celle si me laisse un souvenir de communion très intense.
merci à vous deux JDuroc et Léa. 



.

jeudi 28 février 2013

0 Une blonde une brune une rousse

Mais non il ne s'agit pas de bière!!!
Soirée chez M.Ridge et Jéa


Veuillez deviner s'il vous plait à qui appartient cette bouche qui vous suce le doigt?
                         


Quelques souvenirs colorés de la soirée

jeudi 14 février 2013

0 Bonne saint valentin!

Un god, des jeux d'électricité...hummm que demander de plus?
                                                          mouhhahahahahahah
blogger